Rechercher une alimentation de santé plutôt qu’une alimentation de compétition.

Avant d’aller chercher les derniers pourcentages de performance – les fameux gains marginaux, ceux qui permettent aux champions de lever les bras sur la ligne d’arrivée – je préconise au traileur de s’assurer être déjà solide sur ses fondamentaux.

J’entends par là une nutrition du quotidien saine, composée d’aliments bruts, non-transformés, issus de l’agriculture biologique et de saison. Avoir une alimentation qui permet d’être en bonne santé, avant même de se diriger vers une alimentation de compétition, c’est déjà un gage de plaisir et de performance en trail.